Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Assas Raspail, Agence immobilière PARIS 75006

Bilan de l’année 2016 dans l’immobilier par Laurent VIMONT

Publiée le 05/01/2017

 

Pour la deuxième année consécutive, l’activité du marché immobilier ancien connaît une progression à deux chiffres: +15,1% de transactions réalisées par le réseau CENTURY 21 en 2016.


Les délais de vente qui s’allongeaient depuis 2011 raccourcissent en 2016 et passent de 97 jours en moyenne en 2015 à 93 jours (un niveau qui reste, tout de même, toujours élevé). A Paris, le délai est d’environ 67 jours, loin néanmoins des records de 2011 où les délais n’excédaient pas en moyenne les 44 jours.


Le marché parisien a connu en 2015 une envolée de son nombre de transaction de +24,1%, en 2016 il se stabilise mais enregistre tout de même une progression de 15,8%, une progression sensiblement supérieure à la moyenne française.


Le prix moyen au m² parisien repart à la hausse en 2016 soit +4,9% sur un an pour atteindre 8447€ en moyenne, près de 400€ de plus que l’année précédente. Le montant moyen d’une transaction augmente donc et atteint des sommets cette année avec une moyenne de 422 098€ contre 248 386€ il y a 10 ans. Ses sommets sont optimisés par les conditions de crédits record de cette année. Les parisiens achètent plus chers et donc plus grands, environ 51,4m² en 2016 contre 46,3m² l’année dernière.


Qui achète à Paris ? 79,4% sont les cadres moyens, supérieurs et professions libérales, peu sujette à la mixité sociale si l’on se fie aux statistiques. Quant aux employés/ouvriers et aux commerçants/artisans leur représentation dans la capitale recule respectivement de -7,7% et de -31,4%. Ils favorisent leur achat immobilier dans les départements franciliens, là où à l’inverse ils sont surreprésentés.


Concernant les investissements locatifs, eux aussi repartent à la hausse en 2016 et représentent 25,7% des transactions parisiennes (toujours nettement en-deçà du plus haut observé en 2011 avec 30,1%).


Attention cependant à la hausse des prix effectuées par les propriétaires qui provoque un rallongement des délais de vente et un le ralentissement de l’activité. D’autant plus que les taux de crédit remontent et l’inconnu de l’évolution du marché après les élections.


Pour conclure, citons Laurent VIMONT, Président du réseau Century 21 : « 2017 devrait donc être une année plus modérée en termes d’activité mais, lorsqu’on passe de 30 à 25 degrés, doit-on pour autant dire qu’il fait froid? »

Notre actualité