Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Assas Raspail, Agence immobilière PARIS 75006

L'Histoire du 6eme: Le ''sixième arrondissement'' ! 5/6

Publiée le 27/04/2018

 

La loi de 1859 donna à la Ville de Paris ses nouvelles limites. En englobant dans l'enceinte de Thiers les communes limitrophes de la capitale, on avait préparé leur annexion, qui fut donc confirmée en 1859. Les nouveaux arrondissements furent délimités, et le sixième se vit compris entre la Seine, au nord, le boulevard Saint-Michel, à l'est, le boulevard du Montparnasse, au sud, les rues de Sèvres et des Saints-Pères, à l'ouest.

Les grands travaux avaient déjà été commencés, lorsque les divisions administratives changèrent. De l'Empereur et du préfet Haussmann, il est difficile d'évaluer la part respective dans la conception de ces travaux. Le fait important est qu'ils modifièrent profondément l'aspect de l'ancienne censive de Saint-Germain-des-Près. La grande croisée de Paris fut percée sur les anciennes rues de la Harpe, d'Enfer et de l'Ouest, démolissant au passage les vieilles maisons de la rue Saint-André-des-Arts et laissant face au nouveau pont Saint-Michel la fontaine monumentale, visiblement inspirée de celle du Luxembourg. FONTAINE SAINT MICHEL La rue de Rennes, destinée à faciliter le passage entre la gare Montparnasse et celle de l'Est, trancha des morceaux entiers du vieux Paris, détruisant entre autres l'admirable entrée de la cour du Dragon. L'achèvement de la rue Soufflet amena le percement de la rue Médicis sur le jardin du Luxembourg. Ainsi, le nord du cinquième arrondissement était-il relié à la rue de Vaugirard. La suppression de la pépinière du Luxembourg et l'aménagement de l'avenue de l'Observatoire furent beaucoup plus préjudiciable au quartier qui y perdit une grande part de son plus beau jardin. Le grand préfet n'eut, cependant, pas le temps d'achever son œuvre, et le boulevard Saint-Germain, abandonné à la hauteur des jardins de Cluny, ne fut percé qu'en 1877.

C'est d'ailleurs à la troisième République que l'on doit la part la plus importante des travaux effectués sur le sixième arrondissement. L'achèvement du boulevard Saint-Germain permit la construction de la nouvelle façade de l'École de médecine, tandis que le percement du boulevard Raspail, qui se poursuivit jusqu'en 1910, ouvrit le quartier du Montparnasse vers la Seine. Quant au projet dé percement de la rue de Rennes jusqu'à la Seine, il resta, fort heureusement, dans les tiroirs des administrateurs, et il nous faut souhaiter qu'il v reste, car il détruirait un des plus jolis quartiers de Paris.

Nombreux sont les édifices publics élevés depuis 1860 dans notre quartier. L'église Notre-Dame-des-Champs, bâtie par l'architecte Ginain, dans un style austère, mais qui ne manque pas de grandeur. L'Académie de médecine fut installée en 1902 dans le bâtiment de la rue Bonaparte, alors que la clinique d'accouchement Tarnier était installée dans le haut de la rue d'Assas. Près de l'Observatoire, fut dressée la Faculté de pharmacie et le lycée Montaigne, alors que le premier lycée de filles était construit rue de l'Eperon et dédié à Fénelon.

Notre actualité